Bienvenue,

Vous êtes sur le Blog
de l' Amicale du
17e Régiment du
Génie Parachutiste.

Bonne lecture.


Visitez notre site:

Amicale 17e RGP
www.amicale-17rgp.fr

Facebook Amicale 17 RGP

L’opération Serval.

 

L’opération Serval, en référence au félin africain, est une intervention militaire de l’armée française menée au Mali depuis le 11 janvier 2013, à la demande du gouvernement du Mali.

L’opération a pour objectif de soutenir les troupes maliennes cherchant à repousser une offensive des groupes armés islamistes qui ont pris le contrôle de l’Azawad, la partie nord du pays. Les buts de cette intervention tels qu’exprimés par le président français, François Hollande, le 15 janvier 2013 sont d’arrêter l’avancée en direction de Bamako des forces djihadistes, sécuriser la capitale du Mali et permettre au pays de recouvrer son intégrité territoriale.

Photos: © ECPAD / EMA

Le lundi 28 janvier 2013.

Les sapeurs parachutistes du 17e régiment du génie parachutiste (RGP) prennent part à l’opération Serval.
Dans la journée du lundi 28 janvier, un groupe d’équipement de zone de poser du 17e régiment du génie parachutiste (RGP) a été largué avec ses matériels sur l’aéroport de Tombouctou. Dans la nuit du dimanche au lundi 28 janvier, des sapeurs parachutistes du 17 ont sauté au nord de Tombouctou, avec des légionnaires du 2e régiment étranger de parachutistes (REP). Le samedi 26 janvier, un autre détachement du 17 a effectué un poser d’assaut sur l’aéroport de Gao.

Retour sur le déploiement au Mali des sapeurs parachutistes du 17e RGP.

Depuis le mois d’octobre, un détachement du 17e régiment du génie parachutiste (RGP) est stationné à Abidjan dans le cadre de l’opération Licorne. La mission de la force Licorne est d’accompagner la réforme de l’armée ivoirienne et de maintenir une présence militaire pour assurer la protection des ressortissants français si besoin est. Le détachement participe à la formation des forces républicaines de la Côte d’Ivoire : instruction au combat, actions de formation, assistance technique à la dépollution (engins explosifs, mines…), actions civilo-militaires et soutien logistique.

Engagés depuis Abidjan aux côtés de soldats du 3e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa) et du 1er régiment de hussards parachutistes (RHP) dès le lundi 14 janvier, ils sont arrivés à Bamako où ils ont pris part à l’opération Serval. Cette opération visait tout d’abord à stopper l’offensive des groupes terroristes en liaison et en appui des forces armées malienne afin que le pays recouvre son intégralité territoriale et sa souveraineté.
Elle permet à court ou moyen terme le déploiement de la mission internationale de soutien au Mali (MISMA) et de la mission de l’Union Européenne et enfin assure le gouvernement en place du soutien de la France à la permanence des institutions tout comme à la sécurité des ressortissants.

Les sapeurs parachutistes du 17e régiment du génie parachutiste (RGP) détachés de l’opération Licorne au profit de l’opération Serval, sont ainsi passés sous commandement du groupement tactique interarmes (GTIA) du 21e régiment d’infanterie de marine (RIMa) à leur arrivée à Bamako. Après avoir parcourus plusieurs milliers de kilomètres, ils sont à présent déployés à Gao et à Kidal. Les sapeurs parachutistes du 17e régiment du génie parachutiste (RGP) ont effectué la vérification de non pollution (VNP) de la piste et de l’aéroport de Tombouctou assurant la sécurité de cette zone.

D’alerte Guépard, un nouveau détachement du 17e régiment du génie parachutiste (RGP) est parti de Montauban, le mercredi 23 janvier pour la Côte d’Ivoire afin de renforcer le dispositif de la force Licorne et de servir éventuellement de réserve à l’opération Serval. Deux jours après leur arrivée à Abidjan, des sapeurs parachutistes du 17 ont participé au poser d’assaut sur l’aéroport de Gao et œuvrent depuis à la dépollution (engins explosifs, mines…) de la zone.

Au nord de Tombouctou, un détachement important du 17, a été largué dans la nuit du dimanche au lundi 28 janvier. Leurs savoir-faire génie leur ont permis de réaliser des fouilles de caches d’armes et d’effectuer des VNP de bâtiments, assurant ainsi la sécurité de l’ensemble du dispositif malien et français sur place.

La zone de Tombouctou sécurisée, le groupe d’équipement de zone de poser (GEZP) a pu être largué sur l’aéroport avec son matériel afin de réhabiliter la piste d’atterrissage. Les sapeurs parachutistes ont rétabli cette piste en 24h. Plus de 2 000 mètres ont été remis en état permettant ainsi la reprise du trafic aérien. Cette capacité est unique en Europe. Le 17e régiment du génie parachutiste (RGP) est le seul régiment capable de sauter avec ses matériels spécifiques afin de rétablir une piste n’importe où dans le monde.

Leurs missions accomplies au profit des troupes françaises déployées au Mali en appui des forces armées Maliennes (FAM), la majorité des sapeurs parachutistes est à présent retournée à Abidjan. Le détachement du 17, intégré au groupement tactique interarmes (GTIA) du 21e régiment d’infanterie de marine (RIMa) est toujours autour de Tombouctou en appui des forces maliennes.
 

 


 
Le samedi 9 février 2013.

Près de 10 jours après avoir été parachutés sur Tombouctou pour remettre en état l’aéroport de cette ville, des sapeurs du 17e Régiment du Génie Parachutiste (RGP) de Montauban ont remis ça, cette fois à Tessalit, une localité reprise par les forces spéciales françaises au cours de la nuit du 7 au 8 février.

Tessalit - Opération Serval - Mali 2013Tessalit - Opération Serval - Mali 2013Tessalit - Opération Serval - Mali 2013
© ECPAD / EMA

Cette nouvelle opération aéroportée a eu lieu vers 6 heures du matin, le 9 février. Au moins 10 sapeurs avec leurs équipements (tracto-chargeur TC910, groupe électrogène, etc…) ont ainsi été largués au-dessus de l’aéroport de Tessalit afin d’en réhabiliter la piste en y enlevant les buttes de terre qui entravaient cette dernière.

Tessalit - Opération Serval - Mali 2013Tessalit - Opération Serval - Mali 2013Tessalit - Opération Serval - Mali 2013
© ECPAD / EMA

Les hommes du 17e régiment du génie parachutiste (RGP) étaient partis quelques heures plus tôt d’Abidjan, où ont été pré positionnées les troupes aéroportées françaises susceptibles d’intervenir au Nord-Mali dans le cadre de l’opération Serval. D’ailleurs, après avoir participé à la prise de Tombouctou il y a deux semaines, les légionnaires du 2e Régiment Etranger Parachutiste (REP) se tiennent aussi en alerte dans la capitale ivoirienne.

Tessalit - Opération Serval - Mali 2013Tessalit - Opération Serval - Mali 2013
© ECPAD / EMA

Outre le parachutage des sapeurs du 17e régiment du génie parachutiste (RGP), cette opération aéroportée a permis également d’envoyer à Tessalit 14 tonnes de matériels et de vivres, acheminés par 2 C-160 Transall et un 1 C-130 Hercules.

 

 


 

Laisser un commentaire