Accueil L'amicale Historique

Historique de l'amicale du 17e RGP

Insigne de l'amicale

 

Le général(2s) Claude MOUTON Le général (2s) Claude-Denis MOUTON

                                         Président

 

 

 

 

 

 

Créée en 1977, l’Amicale des personnels ayant servi au sein du génie aéroporté renommé génie parachutiste, a connu deux appellations successives avant celle fixée le 5 février 1982, à savoir :  

 

AMICALE DU 17e RÉGIMENT DU GÉNIE PARACHUTISTE.

 

Notre amicale associe aux grands anciens du 17e Régiment colonial du génie dont le régiment actuel est héritier des traditions, les anciens militaires, retraités ou en fin de contrat, ceux des contingents successifs et les personnels d’active ou de réserve, sans oublier ceux encore qui adhèrent pour marquer leur attachement à notre régiment bien que venant d’horizons différents.


Ainsi peuvent toujours se côtoyer, des acteurs de l’épopée de la 1ère Armée (Rhin et Danube) qui se sont illustrés notamment à Germersheim en mars 1945, les paras du Corps expéditionnaire en Extrême Orient, soldats de la boue, de la jungle, des rachs, des calcaires et des rizières d’Indochine, ceux de la guerre de Corée, les mêmes mêlés ensuite aux appelés et rappelés des djebels, des grottes et du barrage en Afrique Française du Nord, avec tous ceux qui depuis 1963 ont été de "tous les coups" aux quatre coins du monde : hier au Sud Liban, au Tchad à Beyrouth, au Gabon, en République Centre Afrique, au Cambodge, dans les Balkans, en Afghanistan... et aujourd’hui encore au Sud Liban, en Côte d’Ivoire, au Mali..., partout où il leur est commandé de servir, et où ils ont à cœur d’entretenir notamment leur réputation internationale de « démineurs de l’espoir ».


À l’origine, c’est sous l’impulsion d’anciens désireux de se retrouver et d’entretenir les liens de camaraderie tissés en Indochine, en Corée et en Algérie française, que l’ « AMICALE DES ANCIENS DU 17e RÉGIMENT DU GÉNIE AÉROPORTÉ » a été créée le 16 novembre 1977 sous la présidence du colonel ANGLARD (ancien chef de corps du 17e Bataillon du génie aéroporté).


Rebaptisée « AMICALE DU 17e RÉGIMENT DU GÉNIE », le 20 mai 1981 elle sera confiée au colonel CHARLET (ancien chef de corps du 17e Bataillon du génie aéroporté puis du Centre d’instruction du génie aéroporté n° 17) qui poursuivra, du 18 février 1982 au 22 juin 1985, la présidence de l’amicale devenue « AMICALE DU 17e RÉGIMENT DU GÉNIE PARACHUTISTE » le 18 février 1982.


Le colonel FANGET (premier chef de corps du 17e Régiment du génie aéroporté) prendra succession du 22 juin 1985 au 28 juin 1986.


Jusqu’au 6 avril 1991, pendant près de cinq années, le colonel PINEAU (ancien commandant de la 75e Compagnie du génie aéroporté, puis de la 61e Compagnie du génie aéroporté) assurera la présidence reprise par le lieutenant-colonel VENTROUX du 6 avril 1991 au 4 décembre 1993.


L’amicale, dans une certaine mesure, avait une existence en marge du régiment. Le rapprochement s’opéra réellement sous l’action conjuguée des chefs de corps successifs et du président, le lieutenant-colonel JESSEL, du 4 décembre 1993 au 26 septembre 1997 ; ce dernier ayant connu les « patrons » quand il était en activité.


Le resserrement définitif et le rayonnement croissant furent réalisés sous la présidence du lieutenant-colonel BELEGUIC du 26 septembre 1997 au 29 septembre 2001 avec un soutien accru des chefs de corps.

Lors de l’assemblée générale ordinaire du 29 septembre 2001, le lieutenant-colonel BELEGUIC a confié les destinées de l’amicale au général MOUTON (ils furent sergents ensemble au 17e Régiment du génie aéroporté en 1965 et 1966).

 

L’actuel président ne peut que se féliciter et vouer une intense reconnaissance aux chefs de corps successifs et au régiment au sein duquel l’Amicale est parfaitement intégrée.


Les anciens sont admiratifs de ce que les jeunes font aujourd’hui et en retour, ces derniers sont fiers des actions de leurs aînés. Ainsi, la piste se prolonge et elle sera d’autant plus sûre qu’elle s’appuiera sur le passé pour lequel l’oubli n’est pas acceptable car ils sont nombreux, ceux qui ont payé de leur vie leur engagement au service de la France. Ils sont connus sous l’appellation « le 17 de l’ombre » et la citation de Bernanos, placée au dessus de leurs noms par un de nos chefs de corps est à méditer :

 


« L’honneur est le capital des morts dont les vivants n’ont que l’usufruit. »


 

Lien intergénérationnel de la grande famille des sapeurs parachutistes, l’Amicale a le souci de contribuer à mettre en lumière le 17 et le génie parachutiste, ses origines et son histoire, son organisation et ses missions, ses traditions et ses symboles, que vous allez pouvoir découvrir dans les diverses rubriques ci-contre.

 

Par discrétion, humilité, beaucoup trop encore de camarades conservent précieusement des photographies dans les albums et hésitent à apporter leurs témoignages ou confier des anecdotes ou des réflexions qui sont utiles aux nouveaux venus. On ne peut que féliciter chaleureusement ceux qui n’ont pas hésité à prendre la plume ou faire parvenir des prises de vue inédites.

 

Rejoindre l'amicale