Accueil Le régiment Les missions

Les missions

Le 17e Régiment du Génie Parachutiste (RGP) assure au profit de la 11e Brigade parachutiste toutes les missions spécifiques du Génie d'assaut parachutiste dans un cadre d'emploi spécialisé, aéroporté, héliporté et mécanisé.

Insigne du 17e RGPSes capacités et ses aptitudes, uniques en Europe, ont permis au 17 de participer  -depuis le franchissement de "vive force" du Rhin par ses sapeurs à GERMERSHEIM en 1945, l'engagement de ses sapeurs parachutistes de 1948 à 1955 en INDOCHINE et de 1954 à 1962 en ALGERIE- à l’ensemble des nombreuses opérations et missions extérieures dans lesquelles la France s'est engagée.

 

Car sa vocation aéroportée, ses spécialités génie et sa réactivité confèrent au 17 une aptitude particulière à être projeté, dans l’urgence et en premier, partout dans le monde, sur tous les théâtres d’opérations, en appui des régiments parachutistes.

Franchissement Germersheim (1945) Largage à Dien-Bien-Phu, déconditionnement d'un bulldozer (1953)

Outil polyvalent aux personnels multi-compétents, à disposition permanente du commandement, le 17 et ses sapeurs parachutistes se sont illustrés ces trente dernières années, notamment au Tchad à Faya-Largeau, au Liban à Beyrouth, à Sarajevo et au Kosovo, sur les pistes de Centre Afrique, dans les rizières inondées d’Angkor-Vat au Cambodge, déminant les plages de Koweït-City, secourant et distribuant de l’eau aux Kurdes, intervenant en permanence en Afghanistan pendant plus d'une décennie, arborant leur béret rouge de parachutiste ou celui bleu de l'ONU qui représentent souvent l’ultime espoir des populations prises dans la tourmente de l’Histoire.

Déminage

 

Les savoir-faire spécifiques du 17 l’ont conduit à privilégier notamment le combat en zone urbaine, le franchissement d’assaut, la reconnaissance dans la profondeur ainsi que les actions nécessitant sang-froid et compétence comme les opérations de déminage et de dépollution (munitions, obus, engins explosifs,…), qui ont fait sa notoriété au niveau international.

 

 

 

Franchissement MLF

Dans ce domaine, de 1978 à 2008, le 17 présente un impressionnant bilan :

- plus de 1,2 million de mines et engins dangereux relevés,

- plus de 1.200 tonnes de munitions sensibles détruites,

- plus de 1.700 personnels étrangers formés au déminage...

 

 
Ainsi, grâce à ses savoir-faire uniques et à ses unités spécialisées, le 17 est capable -dans l'urgence et en premier- de déminer, de réaliser des systèmes d'obstacles, de reconnaître et d’aménager un terrain de poser d’assaut, de saisir les installations aéroportuaires, de réduire des points forts, de détruire des objectifs, de mener des actions de sabotage, de conduire des actions de fouille opérationnelle spécialisée, d'accomplir des missions de franchissement (coupures humides et verticales), de reconnaître des sites, des ponts et des réseaux souterrains et suburbains, de combattre en zone urbaine, d'ouvrir des itinéraires, d'effectuer des travaux d'installation et de protection, d'approvisionnement en eau ou en électricité, d'aider, d'assister et de protéger les populations, ...

Largage d'engins et de matériel depuis un Transal. Plongeurs dans les égouts de Montauban

Le 17 est composés d’hommes et de femmes sportifs, passionnés, disponibles, particulièrement fiers de leurs métiers et de leur régiment, recherchant sans cesse le progrès et le "temps d'avance". 

Les sapeurs parachutistes entretiennent leur forte cohésion et font partie pour toujours de la grande famille du «17», fidèles à la devise du régiment :

«Sapeur suis, Para demeure».

 

Ainsi, régiment d'appui génie de la 11e Brigade parachutiste, les nombreuses missions du 17e Régiment du génie parachutiste et leurs moyens de mise en oeuvre se répartissent ainsi :

Actions civilo-militaires

 

APPUI GENERAL

 

- Appui aux déplacements.

- Soutien au stationnement.

- Participation aux actions civilo-militaires.

 

 

Travaux de création d’un COP (Combat outpost ou Poste de combat avancé) en Afghanistan

Soutien au stationnement

 

 

 

 

 

 

 



 

APPUI DIRECT

Investigation par les toits

 

- Attaque d’un point fort.

- Saisie d’un ouvrage.

- Combat en zone urbaine.

- Opérations aéroportées.

- Opérations héliportées.



Saut à ouverture automatique (SOA) en montagne

Opération Héliportée

 

 

 



 

 

 

 

 

APPUI A LA MOBILITE ET A LA CONTRE MOBILITE

 

Mobilité :

Franchissement vertical à l'aide du filet d'assaut.
Ouverture d’axes de progression :

- Ouverture d’itinéraires.
- Déminage, dépiégeage de zones.

Rétablissement d’itinéraires.

Appui aux franchissements :

- Franchissement vertical.
- Franchissement de coupures humides.

Reconnaissances spécifiques et actions dans la profondeur:

- Section de liaison recherche et opérationnelle (SLRO).
- Détachement de liaison et de reconnaissance du génie (DLRG).

Afghanistan: ouverture d'itineraire Pose d'une torpille de bangalore sous un réseau de fils barbelés
Franchissement humide en véhicule blindée (VAB) Rétablissement d'itineraire avec un engin.

 

Contre mobilité :


- Réalisation de systèmes d'obstacles.

- Création d’obstacles ponctuels au contact.

- Détachement d'intervention héliporté du génie (DIHG).

Pose de mine anti-char Réalisation d'obstacle

 

 

AIDE AU DEPLOIEMENT D’URGENCE


Alimentation en eau.

- Reconnaissance et aménagement d’un terrain de poser d’assaut, ou d'un terrain de largage à très faible hauteur.

- Réalisation d'une zone de poser d’hélicoptère ou d'avion.

- Participation à la saisie et à l’exploitation d’une plateforme aéroportuaire.

- Création d'une plateforme de déploiement initial.

- Réalisation ou remise en état d’installations.

- Travaux de sauvegarde et de protection des unités.

- Approvisionnement en eau et en électricité.

Heliportage d'une niveleuse sous un CH 47.

Création d'une dalle en béton.

 

APPUIS SPECIFIQUES

 

Grâce à sa Section d’Aide à l’Engagement Parachutiste (SAEP), le 17 apporte à la 11e Brigade Parachutiste la capacité d'entrer dans l'urgence et en premier sur les théâtres d’opérations.

Cette section aux aptitudes uniques est un outil particulièrement utile dans les opérations militaires et dans celles d'assistance aux populations.

Relevé topographique de terrain. Marquage pour un poser d'avion sur un terrain sommaire.

En effet, elle est la seule entité militaire en Europe permettant, sur une zone d'insécurité accessible uniquement par aérolargage ou hélitreuillage :

- de créer ou de  rétablir une piste d'aviation afin de permettre le poser d'aéronefs qui seront chargés de renforcer le dispositif initial, ou au contraire permettant d'évacuer par les airs des personnels militaires ou des civils. C'est ainsi qu'en janvier 2013, lors de l'opération Serval au Mali, la SAEP a été parachutée avec ses engins sur l'aérodrome de Tombouctou, puis sur celui de Tessalit, remettant rapidement en état les pistes qui avaient été rendues inutilisables par les terroristes,

 - de réaliser des travaux sommaires d'installation et de protection d'états-majors, de troupes, de bases logistiques ou humanitaires avancées,

- d'ouvrir ou de rétablir des itinéraires vitaux, que ce soit pour une force ou en faveur des populations.

Son Groupe d’Etude de Recherche et d’Exploitation du Renseignement (GERER) fait du 17 le régiment spécialiste en recherche de renseignement MINEX « mines, munitions, explosifs », en exploitation du renseignement interne et externe aux armées et sur le plan de la recherche innovante et du développement, particulièrement pour la formation des cadres et sapeurs dans le domaine MINEX.

Son Groupe de Commandos Parachutistes (GCP) permet au 17 de saisir les installations aéroportuaires, détruire les objectifs, ou au contraire neutraliser les dispositifs de destruction en appui préalable à la mise à terre des éléments du régiment et de la 11e Brigade parachutiste.

Sa Section de Plongeurs de Combat du Génie (PCG) donne les moyens au 17 de reconnaître et d’intervenir sur des sites de franchissement, des ponts, ou des réseaux suburbains et souterrains. Cette section peut être employée en Unité de recherche humaine (URH) et en intervention offensive, en synergie avec le Groupe de commandos parachutistes du régiment.

Sa Section d'organisation du terrain  (SOT) pour mise en œuvre de l'organisation du terrain en vue de la protection directe, protection contre les effets des armes classiques, nucléaires, et chimiques, mise en place d'obstacles antipersonnel et antichars (véhicules et engins blindés), utilisation et aménagement du terrain pour la protection individuelle, ouvrages élémentaires, réalisation d'ouvrages de campagne collectifs de combat.

Sa Section de Fouille Opérationnelle Spécialisée (FOS), moyen de contre-rébellion, permet au 17 de mener l’ensemble des actions pour trouver des ressources, des informations, du matériel ou des personnes dissimulés par l’adversaire. La fouille opérationnelle systématique constitue la principale méthode de prévention contre les engins explosifs improvisés (EEI) en attaquant directement les réseaux permettant leur pose.

 

Pour résumer leurs missions :

 

La Section d’Aide à l'Engagement Parachutiste (SAEP)


- Entrée dans l’urgence et en premier sur des théâtres d’opérations.

- Création ou rétablissement de plateformes aéroportuaires

- Ouverture ou rétablissement d'itinéraires vitaux.

- Appui des interventions humanitaires.

Poser d'avion sur un terrain sommaire. Déconditionnement d'un tracto-niveleur TN D3.


Le Groupe d’Etude, de Recherche et d’Exploitation du Renseignement (GERER)


- Exploitation du renseignement interne et externe aux armées.

- Recherche renseignement MINEX « mines, munitions, explosifs ».

- Structure de recherche innovante dans le domaine MINEX.

- Formation des cadres et sapeurs dans le domaine MINEX.

Préparation du matériel par un binôme EOD (Explosive ordnance disposal ou Élément organique de déminage) Intervention d’un équipier EOD (Explosive ordnance disposal ou Élément organique de déminage


Le Groupe de Commandos parachutistes (GCP)


- Appui à la mise à terre du régiment et de la 11e brigade parachutiste.

- Saisie d’installations aéroportuaires.

- Destruction d’objectifs.

- Neutralisation de dispositifs de destruction.

Destruction d'une voie ferrée.
Saut GCP


La Section de Plongeurs de Combat du Génie (PCG)

- Reconnaissance de sites de franchissement, de ponts, de tunnels, d’infrastructures.

- Reconnaissance et intervention en réseaux suburbains et souterrains.

- Emploi en Unité de Recherche Humaine (URH) et en intervention offensive.

- Synergie possible avec le Groupe de Commandos Parachutistes (GCP).

Reconnaissance de berge par un plongeur de combat du génie Déminage de berge par un plongeur de combat du génie

 

La Section d'Organisation du terrain (SOT)

      - Mise en œuvre de l'organisation du terrain pour protection directe,

      - Protection contre les effets des armes classiques, nucléaires, chimiques,

      - Obstacles antipersonnel et antichars,

      - Ouvrages élémentaires et collectifs de combat. 

 

La Section de Fouille Opérationnelle spécialisée (FOS)

       - Recherche de ressources, informations, matériel, personnes dissimulés par l’adversaire.

       - Prévention contre les engins explosifs improvisés (EEI).

 

VIDEO du 17 : "Les Plongeurs de combat" (veuillez cliquer sur la flèche centrale)

 

Les projections